Google+ Followers

dimanche 27 décembre 2015

"La lettre à Lulu" croque Brigitte Lamy


Pour fêter ses 20 ans d’existence, le journal satirique nantais La lettre à Lulu, dont le directeur de la rédaction n’est autre que Nicolas de la Casinière, également journaliste à Libération, fait sa fête à Brigitte Lamy, procureure de la République de Nantes, dont j’ignore encore si la plainte qu’elle déposa contre moi il y a 3 mois pour "injures publiques" sera classée par le parquet de Saint-Nazaire ou si elle me vaudra un procès en bonne et due forme.
D’après la linguiste Dominique Lagorgette, grande spécialiste française de l’injure et des noms d’oiseaux, ce procès serait perdu d’avance pour la plaignante, d’autant que la totalité de mon papier est poursuivie. (C’est ce vice de procédure qui m’avait valu, en 2009, de gagner un procès en diffamation contre l’Opus Dei.) Cela dit, les voies du Parquet étant parfois aussi impénétrables que celles des fous du Seigneur, ne vendons pas la peau de l’ours… Je devrais être fixé fin janvier 2016, date de la clôture de l’instruction par la procureure de la République de Saint-Nazaire.
La lettre à Lulu rappelle comment Facebook refusa de donner aux enquêteurs l’identité des responsables du site Nantes Révoltée, qui avait, le premier, publié une affiche présentant Mme la proc’ les mains tachées de sang, et n’a pu, pour cette raison, être poursuivi. De même que n’ont pas été poursuivis la dizaine d’autres médias ayant repris ladite affiche (dont Le Parisien).
On peut télécharger ce (magnifique) numéro contre la modique somme de 3€ en cliquant ICI.