Google+ Followers

lundi 26 janvier 2009

Super-héros : comment j'ai battu l’Opus Dei

En 1997, j'avais publié aux éditions Baleine Le massacre des innocents (réédité en Folio), un roman dans lequel il était question des petits soucis du pape Jean-Paul II venu canoniser un ami de Touvier, membre (imaginaire, bien sûr) de l’Opus Dei, cette charmante association catholique (bien réelle, hélas) fondée par Escriva de Balaguer, ami de Franco, canonisé en 1992 par ce même pape. A l’époque, ces gens n‘avait pas bougé (car ils n'avaient pas lu le livre, sans doute). Ce ne fut pas le cas 10 ans plus tard, lorsque j'ai publié aux éditions Après la Lune le roman de Catherine Fradier, Camino 999. Le 31 mai 2007, nous recevions une assignation en diffamation. 20 mois plus tard, après deux procès et la mobilisation de plus de 150 personnes qui nous ont aidé à payer notre avocat, Me Emmanuel Pierrat, et de milliers de lecteurs qui achetèrent le livre (prix polar SNCF 2008), la cour d'appel de Paris nous a donné raison. Camino 999 n‘est pas diffamatoire. Les petites éditions Après la Lune ont vaincu la puissante et très friquée Opus Dei, youpi!!!

1 commentaire:

Josep a dit…

Outrage,un bimestriel incendiaire et gratuit sur Lyon et ses environs, outrageur de poulet lui aussi... Quelques extraits du dernier numéro ici: http://rebellyon.info/article5917.html