Google+ Followers

mardi 29 octobre 2013

Alain Jégou, comme du vivant d'écume

Le poète Alain Jégou est décédé le 5 mai 2013 à l'âge de 64 ans, des suites d'une longue maladie. Je savais qu'il était malade mais le hasard a fait que j'ai appris la nouvelle seulement hier. Ces derniers temps, ce blog aura été trop envahi par les hommages aux disparus, donc je vous invite à lire le bel hommage qui lui est rendu par l'ami Jacques Josse, ainsi que sur le blog de la médiathèque de Quimperlé.
J'ai connu Alain Jégou en 1981, à l'époque où j'éditais à Caen la revue de poésie La Foire à Bras. Alain avait publié un long poème dans le n°9 (hiver 1983) sur le thème "La mer et  autres"En trente ans, on s'est rencontrés deux fois seulement, mais on ne s'est jamais perdus de vue. Il avait publié une vingtaine de recueils de poésie, deux polars, une anthologie en hommage à  Claude Pélieu, et personne à ma connaissance n'a écrit de textes aussi beaux sur la mer que ce poète marin-pêcheur qui donna un nouveau souffle à la poésie française dans les années 70 et dont le grand regret était de ne pas avoir rencontré Jack Kerouac lors de son passage en France, l'année de ses 17 ans. L'un de ses livres portait le nom du bateau sur lequel il a bourlingué, Ikaria.

Aucun commentaire: