Google+ Followers

jeudi 12 juin 2014

Youcef Dris, plagié par Yasmina Khadra : "Tout ce que Khadra m’a fait ne m’a rendu que plus fort."

Youcef Dris, dont le roman Les amants de Padovani (éditions Dalimen) a été pillé par Yasmina Khadra dans Ce que le jour doit à la nuit, m’écrit :
"Tout ce que Khadra m’a fait en reprenant un de mes romans quasi-intégralement ne m'a rendu que plus fort. Les marques de sympathie reçues des lecteurs m’ont encouragé à continuer d'écrire, et mes ouvrages sont présents dans toutes les librairies d'Algérie et d'ailleurs. Je ne m’étonne pas de sa réaction à votre encontre. Quand cet individu est acculé, il rue, vocifère et menace. C’est le lot des imbus."
La dignité de ces propos contraste avec la hargne de YK, dont les menaces de procès à mon égard sont restées à l’état de menace. Tous les détails sur ce plagiat sur le blog de Karim Sarroub.

1 commentaire:

Adnane Cherifa a dit…

Et c'est un plagiaire qui vous traite d'escroc; le monde à l'envers!

Yasmina Khadra n'a aucune dignité, mais le plus affolant c'est qu'il s'en foute.