Google+ Followers

dimanche 22 janvier 2017

Ils ont aimé L'esprit Bénuchot

Jacques Lovichi, La Marseillaise.
Article "Mon humanité dans le rétroviseur".

Paul Maugendre, Les lectures de l'Oncle Paul.
"Les chapitres se suivent mais se déclinent comme autant de nouvelles à savourer dans ce qui forme une quête, une enquête, dans laquelle l'amour et la haine se juxtaposent, explorant toute la palette des sentiments, et que le lecteur ne peut lâcher."

Linda Maziz, Le Journal de Saint-Denis. Portrait de l'auteur.

Nadège Mulé, librairie Sur les chemins du livre, Saint-Amand-Montrond.
"Une envie de livre drôle, décalé, intelligent, pour vous sentir plus riche intérieurement après les vacances. Un ouvrage d'une poésie qui n'en a pas l'air et vous fait vibrer au moindre sourire croisé. Un véritable baume au cœur dans cette période pour le moins troublée… Merci, M'sieur Reboux!"

Dominique Garnier, librairie L'Invit'à lire, Paris.
"Un ouvrage foisonnant, qui aborde Paris et ses rencontres (avec une belle mise en avant de notre cher 10e arrondissement), la physique quantique, le chat de Schrödinger, des situations baroques, des personnages mystérieux et attachants. Il est assez rare de se laisser immerger, et parfois égarer, dans un récit avec autant de bonheur."

Jean Argenty, lecteur : "La différence, c'est l'infini". Contribution à lire ici.

Jocelyne Hubert, site Fondu au noir.
"Un roman-feuilleton dans la lignée d'Eugène Sue, Paul Féval et Michel Zevacco, la crème, en somme, de la littérature populaire, qui sait combiner rebondissements narratifs et critique sociale, inventer des personnages hors-normes, plus vrais que les héros de la grande Histoire." Lire ici.

Dominique Val-Zienta, lecteur (Caen).
Je voulais vous dire à quel point j'ai aimé votre roman. Je me suis régalé, amusé, instruit, du début à la fin. Bref, ça m'a fait penser à Umberto Eco, ce mélange d'érudion, de culture, de bonne littérature, et en même temps d'humour et d'autodérision, c'est tout lui. Encore merci pour ce livre."

Marie-Odile Monchicourt, journaliste scientifique, LabOrigins.
"Entre Léa et Bénuchot, je ne sais lequel est le plus quantique ! Super d'avoir réussi à nous entraîner dans ce monde dans lequel j'aime me perdre tout autant que vous. C'est une prouesse ! Merci de m'avoir permis d'avoir passé de si jolis moments en votre compagnie."

Aucun commentaire: