Google+ Followers

vendredi 1 juillet 2016

Jocelyne Hubert (Fondu au noir) a aimé "L’esprit Bénuchot"

"Un roman feuilleton dans la lignée d’Eugène Sue, Paul Féval et Michel Zévaco : la crème en somme de la littérature populaire, qui sait combiner rebondissements narratifs et critique sociale, inventer des personnages hors-normes, plus vrais que les héros de la grande Histoire. (…) Que vous ayez 70, 50  ou 30 ans, vous, vos parents ou vos grands-parents, vous avez forcément connu de ces moments que Jules Bénuchot, "animal à sang froid qui traque le temps dans les rues de Paris" note dans ses carnets. C'est donc votre histoire qu'il raconte."
La suite de cette critique élogieuse de Jocelyne Hubert est à lire sur le site Fondu au noir, la seule association agréée par la Faculté.

Aucun commentaire: