Google+ Followers

jeudi 18 janvier 2018

"Et vous arrivez à dormir la nuit ?" Quand une simple question se transforme en "violences volontaires". Procès devant la Cour d'appel le 2 février 2018

Le 2 février 2018 à 13h30, je comparais devant la Cour d'appel de Paris pour une histoire abracadabrante, qui donne une idée assez stupéfiante dont la justice française (avec l'assentiment de certains magistrats) peut se comporter, expliquant au passage le fameux engorgement des tribunaux.
La Cour d'appel devra décider si le fait de dire à une mythomane notoirement dérangée "Et vous arrivez à dormir la nuit ?" entre dans le domaine des "violences volontaires", comme en a décidé le tribunal de Montreuil dans son verdict du 13 juin 2017 me condamnant à 800 € d'amende pour un délit imaginaire, ainsi qu'ont pu le constater les deux policiers chargés de ma confrontation avec l'escroc mythomane Églantine Laval. Ou s'il s'agit d'une calomnie, ouvrant voie à des poursuites judiciaires ultérieures pour dénonciation calomnieuse.

Aucun commentaire: